DOSSIER: "L'occidentalitation du monde"
Antonio GIORGI: La démocratie des « autres » Les racines globales de la culture démocratique (extrait)

Il n’y a pas de raison de s’étonner qu’en Irak les perspectives immédiates de démocratie, qui devraient être introduites par la coalition militaire anglo-américaine, soient considérées avec toujours plus de scepticisme.
[…]
Une objection contre la cause globale de la démocratie qui a eu récemment un large écho dans les débats de politique internationale concerne les doutes de caractère historique et culturel sur l’opportunité de proposer la démocratie à des peuples qui, comme on dit communément, ne la connaissent pas. Essentiellement, le soutien à la démocratie comme règle valide pour tous […] implique […] l’imposition de coutumes et de valeurs occidentales a une société ayant une culture différente. Cette objection présuppose la reconnaissance que dans le monde contemporain la démocratie […] est diffusée avant tout en occident, elle implique qu’elle constitue une idée dont on puisse trouver les racines dans un type de pensée occidentale qui pendant longtemps a fleuri en Europe et dans aucune autre partie de la planète : dans ce sens démocratiser devient en quelque sorte synonyme d’occidentaliser.
[…]
En résumé, une culture démocratique est caractérisée par la promotion d’une discussion publique qui reconnaît et garantie la diversité et le pluralisme des points de vue et qui se confrontent sur la base d’une raison publique fondée sur le critère de réciprocité.

lire l'article en italien, cliccare qui